Am Bruch zur Moderne

Schweizer Lieder nach 1900

Pistes

Emil Frey: Trois Lieder op. 15; Walter Lang: Wie liebten wir so treu, Wo hast du all die Schönheit, Liederfolge nach Gedichten von Platen; Marcel Sulzberger: Soir, Nocturne, Rêverie; Emil Frey: Junges Mädchen in den Bergen, Gottvertrauen; Max Zehnder: Ich kann nicht glauben, Fünf Lieder für Sopran und Klavier; Marcel Sulzberger: L’allée est sans fin, Dernier printemps, Zwischen Tag und Dunkel, Vergangenheit; Walter Lang: Drei Lieder.

Description

Mélodies suisses après 1900 «Les Suisses penchent davantage vers le yodle que le cubisme» a constaté le dadaïste Hugo Ball en 1916. Le cliché d’une Suisse opposée à tout progrès artistique au début du modernisme, suivant à la traîne tous les autres, a la vie dure, même si la situation n’était évidemment pas si simple. La plupart des principaux compositeurs suisses ont fait leurs études dès le tournant du XXe siècle dans les grands conservatoires allemands et français, où ils étaient automatiquement confrontés aux modes du moment. Certains d’entre eux ont certes eu à pâtir des tendances réactionnaires de la bonne société suisse, mais leurs oeuvres méritent une investigation plus poussée au-delà des clichés. Les quatre compositeurs réunis sur ce CD sont représentatifs de toute une génération de compositeurs suisses ayant pratiqué différentes formes de modernisme mais souffert d’une longue éclipse, notamment pour des raisons socio-politiques.

Compositeur

Emil Frey (1889-1946); Walter Lang (1896-1966); Marcel Sulzberger (1876-1941); Max Zehnder (1901-1972).

Interprètes

Sybille Diethelm, Sopran; Valentin Johannes Gloor, Tenor; Edward Rushton, Klavier.

Numéro de commande

MGB CD 6280

Échantillon MP3

Code EAN

7613295407817

CHF 22.00 Add