Francesco Hoch

The Magic Ring - Spettacolo musicale in un Prologo, Nove sedute e un Epilogo per tre voci femminili, tre voci maschili, tre chitarre elettriche, tre percussionisti e nastro magnetico a 8 canali

Pistes

Prologo: Nascito del Ring e Prima Seduta: Ricardo I - Nostalgia; Seconda Seduta: Ricordo II - Crolli e depressioni; Terza Seduta: Adorazione del mercato; Quarta Seduta: Elogio della tecnologia; Sesta Seduta: Magie e terapie; Settima Seduta: Analisi; Ottava Seduta: Omaggio all’amore; Nona Seduta: Risveglio delle divinità totemiche; Epilogo: Trionfo e totalità del nuovo Ring

Description

The Magic Ring ne raconte pas une histoire à proprement parler. Il se déroule en huit scènes (la cinquième n'étant que pour la version théatrale), avec des situations enchainées entre elles, appelées "séances", un "prologue" et un "épilogue". La réalité de la Bourse, qui en constitue le prétexte, ne s'impose pas seulement de déterminer la fortune ou la ruine d'un individu ou d'une collectivité, mais aussi comme cadre de vie où surgit l'imprévisible. Dans The Magic Ring, Francesco Hoch a pu ainsi capter sans peine et avec enthousiasme les analyses et symboles fournis par les spécialistes de la Bourse eux-même. La roue, symbole de l'éternel retour, et l'aspect totémique de la Bourse proviennent des écrits du célèbre économiste J.K. Galbraith. La prépondérance de la psychologie et de l'ésotérisme dans les décisions boursières lui a été révélée par la lecture d'A. Kostolany. Il a découvert le langage typique des boursiers dans une publication du journaliste J. Stewart.

Compositeur

Hoch, Francesco (*1943)

Interprètes

Stéphanie Burkhard, soprano, Magali Schwartz, soprano, Susanne Otto, contralto, Leopold Kern, tenore, Hubert Mayer, tenore, Matthias Schadock, baritono, Gitarrentrio Basel, Basler Schlagzeugtrio, Zsolt Nagy, direzione.

Numéro de commande

MGB 6251

CHF 22.00 Add