Friedrich Theodor Fröhlich

Streichquartette

Pistes

Streichquartett g-Moll; Streichquartett E-Dur; Streichquartett c-Moll.

Description

De nombreux germanophones connaissent une oeuvre de Friedrich Theodor Fröhlich sans jamais avoir entendu le nom de ce compositeur qui est l’auteur de «Wem Gott will rechte Gunst erweisen». Jusqu’au début du XXe siècle, cette mélodie sur un texte de Joseph von Eichendorff se devait de figurer dans chaque recueil de chansons. Ce titre doit sûrement sa popularité à la ligne mélodique très chantante, mais aucunement simpliste conçue par Fröhlich. Aucune autre oeuvre de ce compositeur suisse n’a atteint une telle notoriété; de fait, la plupart de ses oeuvres n’ont même pas été publiées. Pendant ses années d'études, Fröhlich a passé quatre ans à Berlin. Au cours de cette période, il a été fortement marqué par la scène musicale très active de la grande ville. Il a notamment suivi des cours de composition chez le réputé Carl Friedrich Zelter, qui fut longtemps directeur de la «Sing- Akademie» (Académie de chant) ainsi que le fondateur de la société chorale «Berliner Liedertafel» et le maître de Felix Mendelssohn. A l’instar de ce dernier, Fröhlich a pris des cours de piano chez Ludwig Berger, qui était alors le plus célèbre pédagogue de piano à Berlin. Tout comme Zelter, Berger était un ardent défenseur de la chanson populaire et du chant choral. Pour se démarquer de Zelter, il a fondé le «Jüngere Liedertafel», un choeur d’hommes dont Fröhlich était également membre actif. En 1830, il est revenu en Suisse dans l’espoir de pouvoir se construire une carrière dans son pays natal. Par l’intermédiaire de son frère Abraham Emanuel Fröhlich, il a obtenu un poste d’enseignant à l’école cantonale d’Aarau, ce qui était toutefois insuffisant pour couvrir entièrement ses besoins. Il a en outre dirigé des orchestres d’amateurs et l’Institut de chant d’Aarau, tout en se sentant limité dans ses activités: «De sept heures du matin à six – souvent même sept – heures du soir», il s’est dit «enchaîné au joug d’une carrière misérable », en marge de laquelle il a néanmoins réussi à composer. Au cours des années 1830 passées à Aarau, Fröhlich a signé une ouverture de concert, de la musique de chambre, des pièces pour piano et des mélodies à plusieurs voix. Le dernier des quatre quatuors à cordes, en ut mineur, a également été conçu au cours de cette période. Malgré ses nombreux engagements, Fröhlich a continué à endurer des difficultés financières. Aux problèmes encourus dans sa vie privée se sont ajoutée des phases dépressives et un manque de reconnaissance pour ses oeuvres. Il n’a pas su résister à la pression causée par tous ces soucis; en octobre 1836, le musicien alors âgé de 33 ans a sauté dans l’Aar où il s’est noyé.

Compositeur

Friedrich Theodor Fröhlich (1803-1836)

Interprètes

BeethovenQuartett: Matyas Bartha und Laurentius Bonitz, Violinen; Vahagn Aristakesyan, Viola; Carlos Conrad, Violoncello.

Numéro de commande

MGB 6285

Échantillon MP3

Code EAN

7613295407985

CHF 22.00 Add