Gaspard Fritz

Sinfonien I und II, op. 6 - Violinkonzert

Pistes

Sinfonia I, B-Dur, op.6; Violinkonzert, E-Dur; Sinfonia II, C-Dur, op.6.

Description

Le violoniste Philippe Fritz (1689–1744) était originaire de Celle (Basse-Saxe). A l’âge de vingt ans, il s’est établi à Genève, où il a épousé la Française Jeanne Guibourdance. Quatre ans plus tard, le 18 février 1716, leur fils Gaspard est venu au monde. L’enfant a peut-être reçu de son père ses premières leçons de violon, après quoi le jeune Genevois a poursuivi sa formation dans les années 1730 auprès de Giovanni Battista Somis à Turin. Lui-même élève d’Arcangelo Corelli, ce célèbre violoniste a formé des virtuoses du violon. Après son retour dans sa ville natale, Gaspard Fritz a épousé en 1737 Charlotte Foix. Cette même année, quelques jeunes aristocrates anglais qui s’étaient rencontrés en Italie à l’occasion d’un Grand Tour se sont établis à Genève, où ils se sont réunis quotidiennement dans un salon nommé Common Room of Geneva. Dans l’austère ville de Calvin, ils ne se sont pas privés d’organiser entre 1738 et 1743 des événements culturels tels que des représentations théâtrales et des pantomimes. Ces Anglais cultivés, qui se désignaient eux-mêmes comme des «frères de sang», ont également invité des représentants de la bourgeoisie locale à leurs manifestations. C’est à ce cercle que le jeune Gaspard Fritz offrait un encadrement musical avec le concours d’un petit orchestre. Le public genevois avait ainsi loisir d’entendre des ouvrages de compositeurs tels que Corelli, Geminiani, Händel et Hasse, auxquels Fritz pouvait ajouter des pages de sa propre plume. Le Genevois doit à ces Anglais cultivés des impulsions musicales qui ont marqué sa carrière de façon déterminante. Après qu’un de ces «frères de sang» nommé Benjamin Tate ait quitté Genève pour Londres, il a envoyé en date du 11 avril 1741 une lettre d’Amsterdam à ses amis, leur annonçant qu’il avait montré les «Trios, Solos et Concertos» de F ritz à Pietro Antonio Locatelli. A en croire Tate, la lecture de ces oeuvres aurait tant plu au virtuose italien que celui-ci a aussitôt voulu les jouer. Cette lettre atteste que l’un des violonistes les plus célèbres du XVIIIe siècle tenait en haute e stime le jeune musicien de 25 ans et que ce dernier avait déjà composé des concertos et des solos (sonates ou autres oeuvres pour violon solo).

Compositeur

Gaspard Fritz (1716-1783)

Interprètes

Kesselberg Ensemble; Leila Schayegh, Barockvioline; Ilze Grudule, künstlerische Leitung.

Numéro de commande

MGB CD 6283

Échantillon MP3

Code EAN

7613295407916

CHF 22.00 Add